Activités en classe : Observation et détermination des espèces marines

Plongée scientifique sur le récif corallien de l’île de la Réunion


Suivez une plongée scientifique, commentée par deux spécialistes des récifs coralliens et posez-leur vos questions en direct. Les biologistes marins de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) se proposent de vous emmener sur une de leurs plongées de suivis des récifs coralliens pour vous montrer leur terrain d’étude. Connectez-vous à l’évènement, visionnez la plongée et posez vos questions via votre caméra ou sur le chat : les deux biologistes vous répondront en direct !
Réalisation : film (~ 45 min) proposé dans le cadre du projet PAREO : « Le patrimoine récifal de l’océan Indien entre nos mains », porté par l’IRD et financé par l’Europe, l’État et la Région Réunion. Retrouvez les chercheuses sur Facebook sur la page PareoProject.

Biodiversité de la Méditerranée : biotopes, espèces multiples, techniques de pêche et gestion des petits métiers, gastronomie méditerranéenne des produits de la mer

Les petits métiers de la pêche de Méditerranée utilisent nombre de techniques sélectives pour capturer de nombreuses espèces marines, chacune adaptée à des poissons et biotopes très différents. Cette diversité a permis la riche gastronomie des produits de la mer de la Méditerranée.
Réalisation : exposé + activités manuelles sur la biodiversité.

Vie et écologie des poissons (Méditerranée, récifs coralliens)

Quelques aspects de la vie des poissons : alimentation et reproduction. Pour plus grands : comment on étudie les chaines alimentaires en milieu marin. Autre option: qu’avons-nous dans nos assiettes ou comment se fait le transfert des contaminants ?

Quand l’ADN aide à la préservation et la conservation des espèces marines

Parce qu’on en protège bien que ce qu’on connait bien, connaitre la biodiversité est un prérequis nécessaire à sa conservation. Dans le milieu marin, on estime qu’un grand nombre d’espèces sont encore méconnues, soit parce qu’elles sont rares et/ou petites, soit parce qu’elles ressemblent à des espèces connues ou encore parce qu’elles évoluent dans des écosystèmes ou des régions encore peu explorées. Aujourd’hui, les progrès techniques liés à la génétique permettent de recenser rapidement des espèces grâce à leur ADN présent dans l’eau de mer, mais également de découvrir des espèces nouvelles pour la science. Les approches génétiques permettent également d’estimer l’étendue des stocks avec pour objectif final de garantir une gestion durable des ressources.
Matériel fourni : petits films produits par J.-M. Boré (IRD Nouvelle-Calédonie).

Faire parler les oiseaux marins pour savoir comment les protéger

S’il est relativement facile de les observer lorsqu’ils sont à terre pour nourrir leurs petits, les oiseaux marins couvrent de grands espaces en mer, loin de nos regards, pour trouver leur nourriture. Pour comprendre comment ils s’y prennent pour « faire leurs courses dans ce grand frigo » qu’est l’océan, on les instrumente avec divers appareils : GPS, enregistreurs de plongée, accéléromètres, caméras, etc. On présentera ici ces instruments, les informations qu’ils fournissent et comment celles-ci peuvent être utilisées pour mieux protéger ces animaux.
Matériel fourni : petit film (durée < 10 minutes) comme support initial à une présentation d’une partie des instruments.

La vidéo sous-marine pour l’observation des poissons dans leurs habitats naturels

Pour préserver les écosystèmes marins, il est nécessaire de les connaître dans leur ensemble et il faut suivre leur « état de santé » au cours du temps. Cette conférence présente l’utilisation de la vidéo sous-marine pour déterminer la diversité et l’abondance des peuplements de poissons dans leurs habitats naturels. Elle expliquera comment collecter les images puis comment les utiliser pour cette évaluation. Elle s’appuie sur des clips vidéo réalisés en Méditerranée, à la Réunion et en Nouvelle-Calédonie.

Suivi des poissons et mammifères marins et compréhension de leurs comportements : exemple à l’Île de la Réunion

La question de la crise « requin » à la Réunion demande à réfléchir sur la biologie et l’écologie de ces espèces et sur notre rapport avec la nature et à notre place dans le monde du vivant en tant qu’être humain. Les poissons et mammifères marins vivent le plus souvent hors de vue de l’homme. Leur étude reste donc compliquée et il faut envisager des techniques particulières pour connaitre leur présence. C’est ce qui est entrepris dans l’étude des suivis par tracking acoustique ou des paysages sonores.
Les dispositifs de concentration des poissons sont-ils des outils d’aide à la pêche utiles ou néfastes? Pour répondre à ces questions, il faut d’abord comprendre pourquoi et comment s’agrègent les poissons autour de ces objets flottants.
Réalisation : à bord du bateau et en visioconférence

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s